Lou Calen & Cotignac

Deux histoires intimement liées

Labellisé « Village de Caractère du Var », Cotignac est niché à 230m d’altitude à l’abri d’une impressionnante falaise de tuf. Une ancienne chute d’eau de La Cassole, aujourd’hui détournée, est à l’origine de ses cavités et cascades pétrifiées. Au moyen-âge, une fortification et deux tours sarrasines ont été construites au sommer du Rocher, et des habitations troglodytiques servaient de refuge pour les habitants lors des invasions. Aujourd’hui, les terres de Cotignac s’étendent sur ce qui représentait, au début du XVIIème siècle, la propriété du monastère des pénitents blancs.

1519
Apparitions de la Sainte Famille
1971
Naissance de lou calen
1977
Studios miraval
1986
lou calen en californie
2015
Renaissance de Lou Calen

1519-1660
Les apparitions de la Sainte Famille à Cotignac

Le village de Cotignac est devenu au fil des siècles un haut lieu de pèlerinage pour les couples en espérance d’enfants. La Vierge Marie serait apparut au XVe siècle sur le mont Verdaille, l’Enfant Jésus dans les bras, à l’emplacement actuel du sanctuaire Notre-Dame de Grâces. En 1660, soit un siècle plus tard, l’apparition de Saint Joseph sur le mont Bessillon faisait de Cotignac le seul endroit au monde où la Sainte Famille soit apparue.

La même année, le roi Louis XIV lui-même serait venu en pèlerinage en compagnie de sa mère Anne d’Autriche afin de rendre grâce à la Vierge Marie pour sa naissance miraculeuse, offrant au sanctuaire de Cotignac un lien étroit avec l’histoire de France. 

1971
La naissance de Lou Calen

Au début du XIXe siècle, la famille Templier achète un terrain au Duc de Condé et y fait construire sa demeure avec les pierres de l’église Notre-Dame de Grâces, détruite pendant la Révolution. Différentes familles se succèdent dans cette maison de maître, qui deviendra à la fin des années 40 une maison de vacances où les sœurs de Saint Vincent de Paul accueillaient de jeunes orphelines.

Huguette Caren, enfant du pays, fait l’acquisition de Lou Calen en 1971. Le bâtiment s’appelait alors La Providence. Huguette ne sort d’aucune école hôtelière, et pourtant, elle transforme le vieil édifice en un hôtel-restaurant de 16 chambres. En 1972, Yvonne de Gaulle pose ses valises à l’hôtel pendant plus d’un mois, lui offrant une belle visibilité. La cuisine d’Huguette, considérée comme l’une des meilleures de la Provence, est honorée dans le Gault et Millau en 1973. Pendant près de 15 ans, les clients affluent pour savourer ses recettes : soupe au pistou, petits farcis à la provençale ou encore sa farandole de hors-d’œuvres. 

Huguette transmet aujourd’hui ses plus belles recettes au chef Benoit Witz, qui les sublime et les propose à la carte du restaurant Jardin Secret.  

1977
L'ouverture des studios Miraval

À la fin des années 70, la notoriété de Lou Calen dépasse largement les frontières de la Provence. L’établissement attire une clientèle cosmopolite, dont de nombreux artistes venus enregistrer leurs disques dans les studios du célèbre pianiste de jazz, Jacques Loussier, situés au château Miraval à quelques minutes de Lou Calen.

AC/DC, Pink Floyd, Sting, The Cranberries, The Cure… mais aussi Brigitte Bardot, Chantal Goya, Henri Salvador, Jean-Jacques Debout, Maxime Le Forestier, Serge Lama… Les plus grandes stars françaises et internationales se succèdent à la table d’Huguette, jusqu’à la fermeture des studios en 1998.

Brad Pitt, heureux propriétaire du château Miraval depuis 2011, fait renaître aujourd’hui ces studios mythiques.

1986
Lou Calen en Californie

Le concept Lou Calen voyage outre-Atlantique pour s’installer à Palm Springen 1986. Un projet naît 18 ans plus tôt de la rencontre entre  Joe Dassin et Huguette Caren.

En 1968, Joe Dassin accepte de se produire en concert à Cotignac avec, en contrepartie, l’acquisition d’un terrain communal. Une idée proposée par Huguette, alors présidente du comité des fêtes. Cet épisode inattendu pour le village liera définitivement Joe Dassin à Cotignac, où il fera construire sa maison et se mariera 10 ans plus tard, en 1978.

Devenus très bon amis, Joe et Huguette partageaient un rêve : ouvrir un Lou Calen à Palm Springs en Californie. Après la disparition du célèbre chanteur en 1980, Huguette concrétisera seule ce projet qu’elle fera vivre pendant six belles années.

Lou Calen ferme ses portes à Cotignac en 1999, et Huguette Carren se reconvertie en peintre sur étoffe et se met à l’écriture. Auteure de 2 livres, elle travaille à l’heure actuelle sur son 3ème ouvrage, un recueil de ses meilleures recettes provençales saupoudrées de fantastiques anecdotes liées à sa vie et à l’histoire de Lou Calen.

La renaissance de Lou Calen

Quinze ans plus tard, la flamme de Lou Calen (« lampe à huile » en provençal) brille à nouveau à Cotignac… L’hôtel-restaurant renaît aujourd’hui sous la forme d’un projet écoresponsable unique tourné vers l’homme et la nature. Bien au-delà de sa vocation hôtelière originelle, Lou Calen donne vie à de nombreuses actions pour la préservation de l’environnement et la restauration du patrimoine local, en étroite collaboration avec le tissu économique et social de la commune.

 

2015
Le centre d'art La Falaise

2019
Le Tailleur de Bière

2021
Le restaurant Jardin Secret

2021
L'espace MICO

2022...
L'hôtel historique

2022...
La Verrière

2022...
La villa Font Vieille

2022...
Le Trianon