Les mythiques Studios Miraval rouvrent leurs portes l’été prochain

01/08/2022
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Brad Pitt et Damien Quintard rouvrent les Studios Miravals

Créés en 1977 par le pianiste français Jacques Loussier dans son château à Correns, les studios Miraval ont enregistré les disques des plus grands groupes et artistes internationaux. Brad Pitt, heureux propriétaire du domaine depuis 2011, fait renaître aujourd’hui ces studios mythiques. Lou Calen, hôtel-restaurant situé à quelques minutes du Château de Miraval, accueillait régulièrement bon nombre de ces musiciens entre deux enregistrements. Huguette Caren, ancienne propriétaire de l’hôtel, toujours investie dans le projet depuis sa réouverture, partage avec nous ses souvenirs de ces années folles.

Huguette Caren et Jacques Loussier : la rencontre

C’est en 1970 que Jacques Loussier, célèbre pianiste de jazz, achète le Château de Miraval, un domaine de 600 hectares et sa bastide provençale du XVIIe siècle situé sur la commune de Correns. Un an plus tard, Huguette Caren, enfant du pays, fait l’acquisition d’un vieil orphelinat à Cotignac pour le transformer en un magnifique hôtel-restaurant de 16 chambres qu’elle appellera Lou Calen. Voisins, Huguette et Jacques deviennent rapidement de bons amis, partageant leur amour pour l’arrière-pays Provençal, ses paysages et son terroir, loin du tumulte de la Côte d’Azur. Lou Calen n’a pas attendu l’ouverture des Studios Miraval pour connaître un certain engouement. En 1972, Yvonne de Gaulle, en quête de nature, posa ses valises à l’hôtel pendant plus d’un mois, offrant une belle visibilité à Lou Calen mais aussi au village de Cotignac, alors peu connu du grand public. En 1973, la cuisine d’Huguette, authentique et réconfortante, est honorée dans le Gault et Millau, un coup de projecteur fabuleux qui participa à la notoriété grandissante de l’établissement.

Jacques Loussier créé Miraval Studios

Lors du Midem de janvier 1977, Jacques Loussier annonçait l’ouverture prochaine d’un studio pas comme les autres. Avec ses trois cabines d’enregistrement et sa cabine de mixage équipée d’une console « Neve » à 32 entrées et 16 pistes, les studios possédait de sérieux atouts techniques. Très vite, des artistes du monde entier affluent pour enregistrer leurs disques. AC/DC, Pink Floyd, Sting, The Cranberries, The Cure… mais aussi Brigitte Bardot, Chantal Goya, Henri Salvador, Jean-Jacques Debout, Maxime Le Forestier, Serge Lama… Autant de célébrités dont le passage a marqué la mémoire des studios, mais aussi celle de Lou Calen.

Cette mémoire, c’est Huguette Caren qui en est aujourd’hui la gardienne. L’ancienne propriétaire de l’hôtel-restaurant de Cotignac se souvient : « Je leur apportais des paniers repas tous les soirs à minuit ». Les artistes enregistraient effectivement la nuit, réputée pour son potentiel inspirant, et ne lésinaient pas sur les bonnes bouteilles pour booster leur créativité. « Ils faisaient aussi beaucoup la fête ! ». C’est au lever du jour qu’ils retrouvaient leur chambre d’hôtel, après s’être délecté du petit-déjeuner gourmand qu’Huguette leur avait concocté. Elle incarnera cette figure bienveillante jusqu’en 1986, date de son départ en Californie.

Les studios Miraval ont continué d’accueillir des artistes jusqu’en 1998. En pleine crise du disque, Jacques Loussier revend le château à l’homme d’affaires américain Tom Bove, qui le revend à son tour en 2011 aux acteurs Brad Pitt et Angelina Jolie. L’ex-couple star avait même lancé la production de leur propre vin rosé en 2019 prénommé Studio by Miraval.

Brad Pitt et Damien Quintard rouvrent les Studios Miravals

Inexploité pendant presque 20 ans, les Studios Miravals reprendront du service l’été prochain sous l’impulsion de Brad Pitt, en collaboration avec le musicien Damien Quintard.  « Cette nouvelle version du studio rend hommage au passé mais est tournée vers l’avenir avec une nouvelle approche des enregistrements », explique le communiqué.

Les nouveaux studios s’articuleront autour d’un « Sound Desk » dessiné par Brad Pitt et Damien Quintard, tout en conservant les équipements originels qui fonctionnent toujours. Le Studio One dispose notamment d’une régie de 100 m2 et d’une salle d’enregistrement de 320 m2 qui conserve l’acoustique légendaire de la salle de percussions conçue par Jacques Loussier dans les années 70. Cabines d’enregistrement, synthétiseurs vintage, postes de travail consacrés au montage audio et vidéo…  Tout est prévu pour produire tous les styles de musique, du pop-rock au rap en passant par la musique classique. Les artistes seront hébergés sur place dans les meilleures conditions pour une journée ou pour un mois, et pourront profiter s’ils le souhaitent, comme leurs prédécesseurs, des plaisirs offerts par Lou Calen qui, lui aussi, a rouvert ses portes un an plus tôt après 20 ans de fermeture. 

© Hélène Hadjiyianni

Deux histoires communes, deux renaissances, sous le regard bienveillant d’Huguette, qui transmet aujourd’hui ses plus belles recettes au chef Benoit Witz qui accueillera certainement bientôt à sa table des artistes venus du monde entier pour enregistrer dans ces studios mythiques.