Fermerx
Fermerx

Lou Calen est avant tout un projet humain, fondé sur le partage et la bienveillance. Profondément attaché au village qui l’a vu naître, il a pour vocation de faire vivre l’histoire singulière et la culture provençale de Cotignac auprès du plus grand nombre.

Son action se veut porteuse de sens et de richesse pour la communauté cotignacéenne, c’est pourquoi Lou Calen contribue au développement économique et culturel du village.

Restauration du patrimoine, développement d’initiatives culturelles locales, solidarité internationale, la flamme de Lou Calen n’a jamais été aussi vivante.

C’est en 2015 que le Fonds de Dotation « Cotignac Côté Culture » crée le Centre d’Art la Falaise à Cotignac. Financé par Lou Calen, ce lieu reflète sa volonté profonde à partager, transmettre et instruire dans des secteurs reculés. Il soutient des initiatives artistiques de grande qualité qui donnent au village une notoriété nouvelle et un attrait culturel important. Le Centre d’Art est situé en plein cœur de Cotignac et présente des expositions qui sont ouvertes à toutes les disciplines artistiques. On y retrouve de la peinture, de la sculpture, de la photographie ainsi que de nouvelles formes d’expression ! Les visiteurs de tous âges sont sensibilisés à l’art et ont l’opportunité de découvrir les œuvres d’artistes reconnus ou émergents, souvent inaccessibles dans les villages plus isolés.

En dehors des expositions, le Centre d’Art accueille aussi des concerts de musique classique et de musiques actuelles, des conférences, et participe à l’organisation de manifestations culturelles hors les murs. Au travers de ses démarches d’acquisition et de donation, le Centre d’Art se fixe également pour mission de créer toute une collection d’œuvres d’artistes, véritable mémoire du lieu.

Restauration du patrimoine

Il tient à cœur de Lou Calen de faire vivre l’Histoire du vilage de Cotignac. C’est pourquoi il s’engage dans différents projets de préservation du patrimoine menés au sein même du village. Parmi eux, Lou Calen a contribué à la restauration de 2 édifices historiques de Cotignac :

  • Le prieuré de la chapelle Saint-Martin (1174) a bénéficié d’une réfection de sa toiture et de sa charpente ainsi que d’une reprise de sa façade et d’une dépose de plancher.
  • Les tours de guet (XIIe siècle), situées au sommet de l’imposante et célèbre falaise de tuf du village, ont fait l’objet d’une restauration de grande qualité. Un glacis de chaux a été réalisé sur les crêtes des deux tours médiévales afin d’éviter que les eaux de pluie ne continuent à « lessiver » les joints entre les blocs de pierres et à les rendre instables.

Baraka Community est un petit organisme de bienfaisance fondé en 2007 et basé au Royaume-Uni. Il opère en Zambie et au Laos avec pour objectif d’améliorer l’accès à l’éducation, aux soins de santé, à l’eau et à l’assainissement. L’association bénéficie du soutien financier de Lou Calen pour travailler en collaboration avec les communautés locales et les écoles. Baraka croit fermement que c’est par l’éducation que les populations sortiront de la pauvreté. C’est pour cela qu’environ 80 % de ses fonds sont consacrés à l’amélioration des infrastructures et des ressources éducatives pour les communautés rurales et les enfants.

Sa philosophie consiste à faire participer les acteurs locaux dans différents projets de rénovation ou de construction et de les faire contribuer, par exemple, en fournissant de la main-d’œuvre ou des matières premières de base.

Le centre d’apprentissage en Zambie

Le centre éducatif, qui a ouvert ses portes en 2019, est une ressource fondamentale pour de nombreuses écoles dans une partie rurale de la Zambie, près de Kapiri-Mposhi. Ces écoles n’ont pas d’ordinateurs et manquent cruellement de matériels de base tels que des livres, des bureaux et, dans certains cas, d’une salle de classe. Grâce à son action solidaire locale, Baraka vise à améliorer l’accès à l’éducation dans la région. Le centre d’apprentissage est un lieu ressource où les adultes comme les enfants s’y rendent pour consulter gratuitement des livres, utiliser les ordinateurs et même recevoir des cours. Le centre est une vraie réussite pour Baraka qui recense entre 15 000 et 20 000 visites par an.

Le bateau librairie au Laos

Baraka finance deux bateaux-bibliothèques qui se déplacent le long des rivières du Mékong et de l’Ou. Ainsi, les bateaux peuvent atteindre les écoles rurales les plus éloignées, souvent inaccessibles par la route. Ils organisent des jeux et des sessions d’apprentissage ainsi que la distribution de ressources de première nécessité.

Ils sont un coup de pouce inestimable pour les écoles et une source de joie et de plaisir pour les enfants, qui toujours se précipitent sur la rive du fleuve en prévision de l’arrivée des bateaux.

Les voyages médicaux en Zambie

Tous les deux ans, Baraka effectue un voyage humanitaire médical en Zambie, en partenariat avec un hôpital canadien, afin de sauver et d’améliorer la vie de nombreuses personnes n’ayant pas accès aux soins.

Le dernier voyage en 2019 a permis de recevoir plus de 1 200 patients dans des hôpitaux mobiles, créés pour l’occasion.

Les écoles en Zambie

Baraka soutient plus de 20 écoles en Zambie et aide à fournir les nécessités de base comme des livres, des stylos et des bureaux pour les élèves. Elle va même plus loin en aidant à la construction de blocs sanitaires ou encore de salles de classe afin d’accueillir élèves et enseignants dans de meilleures conditions. L’association forme également le personnel éducatif et, grâce à la création d’un programme de parrainage, elle a permis à plus de 100 enfants de retrouver la voie de l’école et du collège.